GTA:SA jeu multijoueur. Adresse IP du serveur: server.cmlv-rp.com:2600

“La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

“La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Yuki Tobayashi le Ven 24 Fév - 2:01

Yuki Tobayashi

Je suis née le 12 février 1982, à l’hôpital de Mount Sinai, je n’avais rien à envié aux autres enfants dans la maternité, pourtant j’étais au centre du monde pour mes parents, les années passées, j’ai appris à vivre avec ma culture malgré le fait que l’on soit aux Etats-Unis, ma vie n’a peu d’importance, celle-ci était basique, des parents aimant et voulant mon bonheur.



PARTIE I

Je revois toujours cette scène avec le train aérien, je monte doucement, prenant mon temps, une fois en haut mes yeux fixent une petite fille japonaise à son tour, semblant attendre le train, je la regarde avec un sourire au coin des lèvres, amusé par sa manière de se tenir, une profonde politesse venant d’elle à saluer toutes les personnes qu’elle croise, finalement le train aérien arrive et mon visage se décompose peu à peu, elle descend sur les rails, attendant le train, je me suis mise à courir, criant de l’aider, personne ne bouge, elle et moi son en animation et le monde est en suspens finalement j’entends dans ma tête « Yuki hey, Yuki ! », le train la heurte et je me réveille en sursaut, fixant alors Jim qui tente de me réveiller, mon regard remplis de tristesse et de peur, il m’annonce « Il t’arrive quoi ? C’est comme-ci t’avais croisé la mort… »

Je ne répondis pas à cette phrase, me contentant de dire « Merci de m’avoir réveillé m’mm.. », j’étais au poste après une longue nuit de permanence, j’attrapai ma lettre sur le bureau ajoutant à Jim, « Je suis désolé Jim, mais tu le sais, je n’arrive plus à rester avec les évènements qui se sont passé, j’ai besoin de renouveau, tu resteras un très bon sergent, j’apporterais mes recommandations pour ton passage d’échelon ».

Il se mit à sourire tristement, semblant ne pas vouloir me laisser partir, je le comprends, je l’ai vu évolué au sein du poste, je l’ai conseillé et aidé quand ça n’allait pas, il est comme un petit frère que je n’ai jamais eu, j’espéré qu’il continuera dans sa ligné.

Il me répondit enfin « T’inquiète pas Yuki, j’ai eu un bon formateur » lâche-t-il avec une sourire un peu hypocrite mais sincère, mon visage répondit sans que je n’ai le temps de réfléchir, je me suis mise à sourire et il finassât par me poser la question fatidique.

« Alors, tu vas muter où ? »
« Los Santos, ils ont besoin d’effectif et c’est une belle ville autant faire d’une pierre deux coups »
« Je te comprends et j’espère que tu m’appelleras une fois arrivé là-bas, J’espère Yuki ! »
« Je n’oublie jamais mes amis qui me sont cher Jim, tu le sais très bien ! » Ai-je dit avec une larme coulant sur mon visage, je n’arrive plus à contenir ma tristesse de laisser mes amis et mes collègues avec qui j’ai tant partagé, mais je n’arrive plus, les évènements m’ont marqué à vie, il faut que je change d’air.
« Je vais déposer ma lettre Jim et je partirais faire mes affaires en attendant. »
« Je sais, tu veux un coup de mains ? »
« Non, j’ai besoin de médité sur mon rêve. »
« Il s’agissait de quoi ? »
« L’allégorie de l’innocence qui cherche semble-t-il à sortir de sa coquille enfin je crois, j’ai besoin de méditer dessus. »
« Au fait Yuki, tu as une poussière dans l’œil droit » Il me dit ça sourire léger d’une voix bien triste néanmoins.
« Oui, m’éh » j’essuyai doucement mon œil droit, venant par la suite ajouter :
« J’y vais, prend soin de toi et on reste en contact ! »
« Bien évidemment, je ne vais pas laisser partir ma japonaise comme ça ! »

Je pris mon manteau doucement, souriant très légèrement à la remarque qu’il me fit, j’apprécie sa sincérité plus que touchante, mais je me dois de partir, j’avançai dans les couloirs fixant les bureaux un à un, méditant sur ce que je trouverais à Los Santos, Une nouvelle famille ? Une ville remplis de démon ?

Aucune idée, le questionnement est grand mais les réponses seront petite, je finis par arriver au niveau du bureau du chef, toquant à trois reprises, rentrant dans la pièce une fois son approbation, je me penche le saluant non pas par un garde à vous, mais bien par le salut traditionnel japonaise, il me fixa ajoutant :

« M’mm, vous ne changerez jamais cette manière de faire »
« Non Chef, j’ai beaucoup trop de respect en vous et ma culture »
« Je me doute, néanmoins…Vous venez pour ? »
« Ma lettre… » Dit-je avec une grande appréhension, il se mit à se frotter doucement la joue droite, ajoutant non sans gêne.
« C’est sûr maintenant… ? »
« Oui Chef, je suis désolée. »
« Ne le soyez pas, vous avez fait un grand devoir ici, j’en suis reconnaissant »
« Merci Chef. »

Je lui tendis doucement ma lettre, il l’attrapa, venant à la signer doucement, se levant une fois la signature ajoutant :

« Je pense que ma femme ne me dira rien si je fais ça » Il s’avance vers une armoire, l’ouvrant doucement attrapant une bouteille de whisky ajoutant :
« Vous me devez bien ça Tobayashi »
Je me suis mise à sourire bêtement, amusé par sa demande, je ne pensais pas que cela arriverais un jour, me faire servir un verre par le chef lui-même.
« J’accepte votre offre »

Il afficha un sourire certain, attrapant les deux verres qui lorgnent le reste de l’armoire avec de nombreux dossier, on dirait un arc-en-ciel d’où je suis, la beauté de la chose en est ridicule mais présente.

Je suis resté à peu près 10 minutes, à boire un verre avec lui puis je suis repartit, n’oubliant pas ma lettre, évitant tout contact avec mes anciens collègues par peur de leur réaction et leur remarque, je finissais juste par passer à l’armurerie déposant mon arme. Et je rentrais chez moi, commençant à préparer mes affaires, espérant avoir une réponse positive, une question me trotte encore dans la tête…Pourquoi ai-je eu ce cauchemar…



PARTIE II
Je range mes affaires une à une, regardant les derniers instant de ma vie à New York, ne sachant pas la réponse du département de police de Los Santos, cela n’a pas d’importance en réalité, même si je ne suis pas prise sur cette mutation, je partirais loin de New York, les images du drame me revienne sans cesse,  à cet instant le temps se fige et j’entra dans une sorte de méditation, revoyant tous les événements, cette pauvre femme agressé qui implore l’aide de quiconque, je me vois arrivé près de l’homme, lui parlant calmement et délicatement tout en gardant l’équilibre entre lui et moi, il finit par la lâcher et se mit à courir, mon collègue s’occupa de la femme quand je me suis mise à courir après lui, j’étais si proche de lui que je crie à moi-même « PAS SI PROCHE » et pourtant l’instant fatidique arrive, il se tourna et planta deux fois sa lame dans mon gilet et mon corps, le sang coule, je m’écroule et le néant..

Pourtant je ne lui en veux pas, toute personne dispose d’un fond de justice, de bien, qu’il soit criminel ou non, beaucoup vois les criminels comme des gens sans vie, cruel et sans scrupule et pourtant, quand j’ai vu cet homme à nouveau, j’ai lu le dossier longuement, deux enfants qui perdent leur père, une femme aimante qui voit son maris partir en prison et vous savez pourquoi à t’il fait ça ?

Ses mots marquent encore mon esprit si durement touché, mot pour mot m’a-t-il dit « Si j’avais assez d’argent pour nourrir mes enfants et ma triste femme, je serais l’homme le plus heureux du monde, je ne regrette pourtant pas ce que j’ai fait car c’était pour eux »

Le choc que j’ai eu fut instantanée, beaucoup m’ont applaudit et se sont applaudit en disant avoir attrapé cet homme, pourtant moi j’aurais voulu le voir libre avec un travail pour se repentir, depuis ce jour, je ne vois plus les criminels comme de simple voyous qui tente de faire du mal, non chaque personne à un objectif pour un bien, malheureusement tout est monétaire dans la vie et pourtant « L’argent ne fait pas le bonheur » mais pourtant sans argent la vie est impossible.

Je finis par ranger mes dernières affaires, regardant dehors, voyant une colombe passait par là, je me suis mise à sourire de jalousie surement, un être qui vole et qui peut allez à tout endroit qu’il souhaite sans responsabilité et sans remords, rien ne peut être plus beau dans la vie que cela. J’avançai vers mon canapé par la suite, m’allongeant dans celui-ci et je finis par m’endormir sans le vouloir.

Voilà que je suis dans une rue marchant sans réel but, je vis encore cette jeune fille, sa chevelure brune qui touche ses épaules avec son petit sac à dos rose, saluant tout le monde, elle me fixe et s’avance vers moi, elle finit par arriver à mes pieds, je me penche la fixant alors plus longuement.

« Tu m’a oublié ! » Me dit-elle mécontente, de sa petite voix douce et sincère.

« Il ne faut pas parler aux inconnus allons, même si je suis gentille et que je ne te veux aucun mal » répondis-je ne comprenant rien à la situation, me voulant rassurant auprès de cette petite.

« Tu ne comprends vraiment rien. » Elle me fixa plus ardument en s’exprimant comme pour me faire réagir et me faire comprendre une chose.

« Tu es perdu ? » Je lui répondis à côté de la plaque, ne comprenant toujours pas le but de sa demande, pensant qu’elle était simplement perdue.

« Oui à cause de toi » Sur cette phrase, je la vois avancer vers la route, je tente de l’attraper par les mains  mais impossible, la distance nous séparant augmente comme l’infinie, je n’arrive pas à la suivre, mes pas ne font rien, la distance augmente et j’en suis incapable, finalement une voiture arrive, je cris pour qu’elle revienne, elle va sur la route, se retournant, me regardant tristement, ajoutant avec un grand regret de par sa petite voix :
« J’espère que tu comprendras, pourquoi je suis perdu.»  
La voiture fini par la percuter, je me réveillai en sursaut, regardant le plafond, ma respiration est incessante, je regardais autour de moi, comprenant que c’était un rêve encore, elle était encore là, elle me parla cette fois-ci, c’était bien la première fois, je ne comprends rien, pourquoi ai-je toujours cette vision ? Pourquoi meurt-elle sans cesse dans mes songes ? Et pourquoi est-elle perdue à cause de moi ?
Ma réflexion s’arrêta par le bruit de mon portable qui vibre, je décrochai sans regarder, ajoutant simplement :
« Allo ? »
« Oui Yuki, c’est Jim, j’ai une nouvelle importante »
« Hum, oui Jim, qu’est-ce ? »
« Tu crois vraiment que je vais te le dire au téléphone ? »
« Et pourquoi pas ? Au final, je pars dans pas longtemps »
« Justement, on se voit au bar XXX, je te dirais ça la bas »
« D’accord, d’accord, vers quel heure ? »
« Yuki, il est déjà 20h » Un léger blanc s’installa dans la conversation, j’avais dormis toute l’après-midi sans m’en rendre compte, j’étais un peu choqué, je finis par lui répondre :
« Hum, laisse-moi 30 minutes et j’arrive, d’accord ? »
« Oui, oui » dit-il en riant légèrement.
« A de suite ! »
Je raccroche, allant me préparer au plus vite, ne cherchant pas compliqué, au final, il ne s’agit que de Jim, je n’ai pas à être extravagante, c’est mon amis, mais qu’est-ce cette belle nouvelle ? Je me pose encore des questions subsistancielles malheureusement c’est plus fort que moi.  Arrivant devant la bar, je regarda la devanture comme une enfant, contemplant la beauté et le charme que dégage l’endroit, je finis par passer le pas de la porte et à ma grande surprise, Jim n’était pas seul, il y avait tout le monde, tous mes collègues, mes mains se sont crispé, j’ai baissé le regard de gêne, moi qui a fui le poste rapidement, je me sentais mal à l’aise.
Finalement, j’ai passé la soirée avec eux, riant, souriante mais aussi avec une grande tristesse, j’allais tout laisser pour changer d’air, pour me libérer de ce poids, si dur à tenir…
« Celui qui médite vit dans l'obscurité ; celui qui ne médite pas vit dans l'aveuglement. Nous n'avons que le choix du noir. »



Dernière édition par Yuki Tobayashi le Ven 7 Avr - 23:39, édité 2 fois
avatar
Yuki Tobayashi

Messages : 1787
Date d'inscription : 30/01/2013
Second personnage : Aimi Ostukimi

Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Yuki Tobayashi le Ven 24 Fév - 2:18

Réservé
avatar
Yuki Tobayashi

Messages : 1787
Date d'inscription : 30/01/2013
Second personnage : Aimi Ostukimi

Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Ivar Crow le Ven 24 Fév - 2:32

Je ne vois pas le mot "thé" dans tout ce pavé c'est louche.
Sinon, pas mal du tout. What a Face

______________________________
"Satan pêche dans les ténèbres, c'est un oiseau de nuit ; cache-toi dans la lumière, il ne pourra t'apercevoir."
Administrateur 2 : Retired.
avatar
Ivar Crow
Modérateur forum
Modérateur forum

Messages : 13065
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 22
Ancien Prenom_Nom : Lucifer Crow.

Second personnage : Donald Queenan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Madlax Spear le Ven 24 Fév - 10:38

J'aime beaucoup le début de l'histoire de cette petite Yuki Wink
avatar
Madlax Spear

Messages : 1322
Date d'inscription : 04/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par ˋ‘ le Dim 26 Fév - 12:17

Intrigant ! C'est sympa Wink

ˋ‘

Messages : 2035
Date d'inscription : 10/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Emilie Redfield le Mer 1 Mar - 6:56

Ce genre de début d'histoire ouvre plein de voies. J'attends de voir laquelle tu as choisis.
C'est bien bon à lire en tout cas.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: “La sagesse n'est pas la méditation de la mort, mais la méditation de la vie.”

Message par Yuki Tobayashi le Ven 7 Avr - 23:39

Partie II
avatar
Yuki Tobayashi

Messages : 1787
Date d'inscription : 30/01/2013
Second personnage : Aimi Ostukimi

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum